Peintures et photos

....des aquarelles et des photos sur mon autre blog:Karine Arnou

23/07/2015

Le RAID des esclavagistes : Fourmis Polyergus rufescens

Le raid des esclavagistes

Polyergus rufescens, une guerrière sans scrupules. 

Cette fourmi est incapable de se nourrir seule, elle kidnappe les larves d'autres fourmis, qu'elle élève et réduit en esclavage . Les victimes deviennent donc les nourricières de ces cruelles amazones 




 en juin 2014 et l'année suivante à la même époque , j'ai observé ce que j'avais cru être un déménagement de fourmilière.
Je découvre après m’être informée sur le site antsmania(1) que les fourmis observées sont  des Polyergus rufescens,    « fourmi amazone »,ou "esclavagiste", et que cette observation est loin d'être banale.  Il peut s'agir d'un déménagement de fourmilière, mais plus probablement d'un raid répété sur une colonie de Formica.


"Ces fourmis mènent des raids parfois spectaculaires vu leur nombre contre des nids de certaines espèces du genre Formica, volent les larves et les nymphes et les transportent vers leur propre nid. Elles élèvent les larves et nymphes volées comme des « esclaves » chargées de prendre soin des fourmis amazones, incapables de se nourrir seules

 Les travailleuses sont brun-rougeâtre et mesurent 5 à 7 mm de long, les reines sont brun foncé, de 8,0 à 9,5 mm de long, et les mâles sont noirs et de 6,0 à 7,5 mm de long. En s'adaptant à la vie de chasseurs d'esclaves, les pièces buccales se sont hautement spécialisées. Les mandibules se sont transformées en outils de mise à mort efficaces. Elles sont en forme de faucille et sont très tranchantes et finement dentelées. Avec ces mandibules, les fourmis amazones peuvent pénétrer des parties du corps aussi lourdement blindées que la tête ou la poitrine des autres fourmis. Les maxilles et la lèvre sont cependant beaucoup plus courts et probablement non fonctionnels. Les antennes ont 12 chaînons." (source: wikipédia)




Juin 2015, un an plus tard à deux jours près, exactement au même endroit, , j'observe le même phénomène. Les fourmis étaient moins nombreuses, probablement car je suis arrivée à la fin du raid. 



(1) Antsmania.com, un site très bien fait où Alan se propose très gentiment de vous aider pour l'identification des fourmis. ci après, la fiche d'identité de Polyergus rufescens que j'ai trouvée sur son site

2 commentaires:

  1. Bonjour !
    Un bien joli reportage photos représentant avec fidélité ce comportement typique de cette espèce et très bien expliqué dans votre article ! Bravo pour cette observation que très peu de passionnés ont la chance d'observer !
    Merci à vous pour votre respect du partage des œuvres et votre appréciation sur mon site.
    Sincèrement, Alan Antsmania.

    RépondreSupprimer
  2. Merci à vous Alan, pour vos informations, votre disponibilité et votre gentillesse!

    RépondreSupprimer